Gladiatoria : Duel en armure, partie sur la lance

Les manuscrits du groupe Gladiatoria sont une série de plusieurs manuscrits allemands du XVe siècle, partageant une même direction artistique et la même thématique – principalement le combat en armure.

Le sujet central des ouvrages appartenant au groupe Gladiatoria est le duel judiciaire, qui est découpé selon les différentes phase du combat. On trouve d’abord le combat à la lance et au bouclier, le combat à l’épée, puis celui à la dague à pied et enfin la lutte au sol.

Je vous propose ici une traduction de la lance en armure, qui est l’arme par laquelle démarre traditionnellement le duel judiciaire à pied, que l’on appelle aussi “combat avec les quatre pointes”.

La particularité des pièces qui suivent est la présence d’un bouclier à échancre, appelé targe dans le texte. Ce bouclier est généralement utilisé à cheval : il est en effet échancré sur la partie supérieure (d’où son nom) et la lance du cavalier vient reposer sur cette encoche. La présence de ce bouclier suggère que ce combat à pied a sûrement été précédé par du combat à cheval.


Merckcht den anfanckch des spiess |wenn du zu dem ersten mal tritest in dye schrenck – |vnd du ansichtig wirst deinen widertail |So nym dein thartschen in dye tencken hant |vnd den spies zu dem stich mit sterchk von oben nyder . vnd schaw wo du yn am . pesten mügst treffen mit dem stich

|So nym dein spies in peyde hendt . vnd cher daz eysen vntersich .vnd schlach mit sterchck ym aws den stich den er auf dich wolt tun .vnd wenn du ym den stich hast aws geschlagen . so setz für den thencken fuß vnd stich auff yn mit chreften mit peden henten –

Retiens le commencement de la lance. Au début, lorsque tu avances dans les barrières et que tu vois ton adversaire, alors prends la targe dans ta main gauche et prends la lance pour un puissant estoc de haut en bas et regarde là où tu peux le mieux le toucher l’estoc.

Prends ta lance dans tes deux mains et tourne le fer vers le bas, puis dégage avec force l’estoc qu’il veut faire vers toi. Lorsque tu lui as dégagé l’estoc, avance le pied gauche et estoque fortement vers lui avec tes deux mains.


Merckch das ander stuchck . ab er dich hett bracht mit dem streich von deinem spies. so tzuck aus dein swert. vnd nym es yn dye tencken handt. vnd cher den ort vntersich .ab er mit seinem spies mit chreften auf dich stech. so lawff mit ym ein. vnd greiff zu deinem swert mit payden hentten. vnd were ym. daz er nicht müg chomen zu seinem swert vnd schaw auch. ab dw yn auch mügst von seinem spies pringen –

Retiens la seconde pièce. S’il t’a contré la lance avec le coup, alors tire ton épée et prends-la dans ta main gauche et tourne la pointe vers le bas. S’il estoque vers toi avec force avec sa lance, alors rue-toi vers lui et attrape ton épée avec les deux mains et entrave-le façon à ce qu’il ne puisse en venir à l’épée. Veille également à ce que tu puisses l’amener loin de sa lance.


Merckch das dritt stuckch des spies . ab er seinen spies zu gantzer sterchck hett gevast vnd wolt dich stechen zu dem gesicht So setz deinen spies für dich. auff dye erden vnd cher das eysen vbersich vnd schlach auff von vndten So retzst dw dich des stichs den er dir wolt getan haben zu dem gesicht vnd cher für deinen ort vnd stich wider awff yn daz besten als dw chanst –

Retiens la troisième pièce de la lance. S’il a saisi sa lance avec grande force et qu’il veut t’estoquer au visage, alors place ta lance devant toi, sur le sol, et tourne le fer vers le haut, puis frappe de bas en haut. Tu te dégages de l’estoc qu’il a voulu te faire au visage. Tourne ta pointe vers l’avant et estoque de nouveau vers lui, du mieux que tu peux.


Merchk das vierd stuckch. ob er seinen spies hett auff dich geschossen |So nym – deinen spies zw gantzer sterckh. vnd stich auff yn mit gantzer crafft.

ob er mit gantzer sterckch auff dich stech. |So slach mit deiner tencken hant. ym den stich aws. vnd vach yn vnter dein tenckh vchsen . vnd halt yn vest. vnd nym dein swert zu dem schüs. vnd schews in wo dw in am pesten magst gewinnen –

Retiens la quatrième pièce. S’il a jeté sa lance vers toi, alors prends ta lance avec grande force et estoque vers lui à plein puissance.

S’il estoque vers toi à pleine force, alors dégage l’estoc avec ta main gauche, saisis-le sous son aisselle gauche et tiens-le fermement. Prends ton épée comme pour la projeter et projette-la-lui là où tu peux le mieux le vaincre.


Merckch das funfft stuckch. ob dw deinen spies aber hettest verschossen vnd er dich – mit seinem spies wölt übereylen. so nym dein swert in payde hendt vnd schlag von vnten auff. ym den stich aws vnd wenn du ym den stich hast aws geschlagen so vaß dein swert zu gewappeter hant vnd arbayt dich mit ym vmb den spies.

Retiens la cinquième pièce. Si tu as jeté ta lance et qu’il veut te surprendre avec sa lance, alors prends ton épée dans tes deux mains et dégage-lui l’estoc de bas en haut. Lorsque tu as dégagé son estoc, alors saisis ton épée avec la main armurée et œuvre autour de sa lance.


Merckch das sechst stuck . ob du deinen spies hettst auff in verschossen . vnd das er dich mit seinem stich über eylet . das du nicht zu deinem swert mögst chomen . so tzugk aus deinen degen . vnd schlag ym den stich aus . mit dem degen . das der stich neben der tencken seyten für gee . vnd lawff mit ym ein . das du in auch pringst von dem spie[s]

Retiens la sixième pièce. Si tu as jeté ta lance vers lui et qu’il se précipite vers toi avec son estoc, de façon à ce que tu ne puisses pas en venir à l’épée, alors sors ta dague et dégage-lui son estoc avec la dague, de façon à ce que l’estoc se dirige à côté de ton flanc gauche, puis rue-toi vers lui, de façon tu l’amènes également loin de la lance.


Merckch das siebent stuckch. das ir payde von den spiessen komen seyt. ob er zu seinem swert wer komen vnd schlüg von chrefften nyder auff dich. so nym deinen. Degen in payde hendt vnd vach den streich zwischen deiner payder hendt auf den degen so chümst du mit ym zu ringen vmb daz swert –

Retiens la septième pièce. Vous avez tous les deux abandonné la lance. S’il vient se défendre avec son épée et qu’il frappe avec puissance vers le bas et vers toi, alors prends ta dague avec tes deux mains et attrape le coup entre tes deux mains, sur la dague. Ainsi tu en arrives avec lui à la lutte à l’épée.


Merckch das acht stuckch . so nym deinen spies mit sterckh zu dem schusz vnd merckch ab du mügst treffen das du den schuß nicht vmb sust tüst


Nw schaw ab er auff dich schüß . so nym deinen spies zu sterckh des stichs vnd schaw auf yn wo du yn mügst treffen vnd halt dich des spies als lengst du magst –

Retiens la huitième pièce. Prends ta lance avec force pour le lancer et observe si tu peux le toucher, de façon à ce que tu ne fasses pas le lancer en vain.

Observe s’il jette [sa lance] vers toi. Prends alors ta lance avec force pour l’estoc et observe là ou tu peux le toucher et tiens ta lance d’aussi loin que tu peux.


Merckch das Newnt . ob er sein tharschen hett genomen yn sein tencke handt vnd den spies het gevast zu dem schus vnd gieng vmb dich vnd schawet wo er dich recht an welt treffen mit dem schus

So nym deinen spies vnd thartschen zu sammen vnd setz für dich auf dye erden Vnd nym dein swert in dein rechte handt vnd wart auff den schus den er dir gemaynt hat

Retiens la neuvième pièce. S’il a pris sa targe dans sa main gauche et qu’il a saisi sa lance dans sa main droite pour le lancer, qu’il va autour de toi et qu’il observe là où il peut le mieux te toucher avec le lancer.

Prends alors ta targe et ta lance ensemble et place-la devant toi sur le sol, puis prends ton épée dans la main droite et attends son lancer.


Merckch das zehent stuckch. ab er sein thartschin hett lassen vallen vnd sein spies vnd swert zu sam[en] gevast hett vnd kreftigleich auff dich stech mit sterckchen vnd wolt dich hertigkleich arbaiten So nym dein spies vnd thartschen ze sam[en] vnd setz dich hertigkleichen mit stercken wider in vnd halt dich des als lang du magst

Retiens la dixième pièce. S’il a laissé tomber sa targe et qu’il a saisi sa lance et son épée ensemble, puis qu’il estoque avec force vers toi et qu’il veut vigoureusement œuvrer vers toi, alors prends ta lance et ta targe ensemble, puis place toi avec force contre lui et tiens toi ainsi aussi longtemps que tu peux.


Merckch das Aylffte stuckch . ob er seine tartschen hett genomen in sein tencke handt vnd hett genomen seinen spies vbersich auff zu dem schus vnd wolt dich schiessen so nym dein swert vnd tartschen zu sammen in dye tenckhen handt vnd merckch eben auf seinen schus vnd vach den auff dein tartschen wann er seinen spies verschossen hat so würff deinen spies übersich auff zu dem vnd schosz vnd schews flüchs auff yn wo du yn treffen magst so chumst du frey zu deinem swert –

Retiens la onzième pièce. S’il a pris sa targe dans sa main gauche et qu’il a monté sa lance pour le lancer et qu’il veut te [la] jeter, alors prends ton épée et ta targe ensemble dans la main gauche. Observe bien son lancer et attrape-le sur ta targe. Lorsqu’il a jeté sa lance, alors monte ta lance pour un lancer et jette-la-lui rapidement là où tu peux le toucher. Tu en arrives ainsi librement à l’épée.


Merckch daz zwolffte stuck ob du wilt reschlich mit ym entten So nym deinen spies vnd swert zu sammen an den arm vnd schrawb ab den knopff von deinem swert vnd würff hertigleichen in yn vnd lauff nach dem wurff mit ym ein vnd nütz daz swert oder den spies welchs dir eben sey.

ab er also auff dich würff mit dem knopf. so nym dein tartschen für dich vnd vach darauff den wurff vnd nym den spies für dich yn dye recht handt zu dem stich vnd rett dich das er dir nicht einlawff als er daz yn dem synne hat

Retiens la douzième pièce. Si tu veux en finir rapidement avec lui, alors prends ton épée et ta lance ensemble avec ton bras, puis dévisse le pommeau de ton épée et jette-le-lui vigoureusement et rue-toi vers lui après le lancer, et utilise l’épée ou la lance, ce qui te semble le plus opportun.

S’il il a lancé le pommeau vers toi, alors mets ta targe devant toi et attrape le lancer dessus, puis amène ta lance devant toi avec ta main droite pour un estoc droit devant toi, de façon à ce qu’il ne se rue pas sur toi, comme il en avait l’intention.

2 thoughts on “Gladiatoria : Duel en armure, partie sur la lance

  1. Pingback: La lance dans le combat en armure | Lecture & Combat

  2. Pingback: La lance dans le combat en armure, Partie 2 : L’usage du bouclier | Lecture & Combat

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s