S’armer de pied en cap : Le projet

Pour changer de 2020, j’ai décidé de m’offrir une armure en 2021. C’est une aventure sur beaucoup d’aspects, et comme je navigue un peu à vue, je vais en profiter pour raconter comment cela se passe. Cela pourra toujours être profitable à quelqu’un, et peut-être l’aider à entrer dans le monde merveilleux des gens qui portent des armures !

Ma découverte des Amhe s’est faite de manière progressive. Au début on se raccroche aux disciplines qui sont disponibles : comme une majorité de gens, j’ai commencé par l’épée longue, qui était proposée par mon premier club. Le temps passant, ma pratique s’élargie, et j’ai découvert de nouvelles choses grâce aux stages et aux livres. Et puis un jour, je parviens à lier l’escrime historique avec mon autre passion, l’équitation. D’abord en traduisant les textes de rossfechten, puis en les mettant en pratique sur des évènements comme l’EHEMAG. Grâce à de bons amis j’ai pu tester le combat en armure dans les meilleures conditions qui soient : sur une monture préparée et avec une armure adaptée.

Cela ne se se voit pas sur la photo, mais je suis très content !

Et là c’est la révélation : l’armure, le cheval, la lance, les textes ! Tout ceci est beaucoup trop génial pour ne plus le pratiquer. Je décide alors qu’un jour, j’aurais une armure, avec laquelle je pourrais me battre à pied comme à cheval.

L’armure est un équipement que l’ont trouve du XIVe au XVIIe siècle, dont l’apparence change beaucoup au fil des époques. La première chose pour laquelle se décider est celle d’où sera tirée l’armure. Le XVIe siècle est une une période que j’apprécie énormément en terme de mode, avec une large préférence pour le style vestimentaire du sud du saint empire à l’époque des dernières guerres d’Italie, et c’est de là que je prendrais le modèle de ma future armure.

Les armures XVIe ont une classe incomparable

Pour fabriquer une armure, il faut avant tout un artisan avec du savoir faire. L’une des meilleures armures qui m’ait été donnée de voir est une copie de celle de San Severino, par Petr Brozek, un batteur d’armure tchèque.

L’armure est comme une seconde peau, et elle doit accompagner son porteur dans tous ses mouvements. C’est pourquoi il faut qu’elle soit faite sur mesures. Confier l’ouvrage à un artisan éloigné et ne parlant pas la langue aurait pu être problématique pour la communication. A cause de tout cela j’ai choisi de travailler avec Georges Jolliot, un batteur d’armure du sud de la France, qui a déjà fait ses preuves dans la réalisation d’armures 16e siècle.

Le choix du modèle, problématique essentielle pour un projet de ce type, s’est résolu assez facilement. Je me suis décidé assez vite sur une armure de la première moitié du XVIe siècle : les spalières hautes et l’armet solidaire du gorgerin sont deux choses que j’adore particulièrement sur une armure. Malgré tout, il a fallu opter pour un modèle précis et celui que j’ai présenté à Georges l’a tout de suite séduit : une armure de 1535-40 environ, fabriquée dans la ville de Landshut, par l’atelier de Wolfgang Grosschedel, et exposée au Metropolitan Museum of Art de New York.

Une fois d’accord sur le modèle (même si “le client est roi”, il est toujours mieux d’être en phase avec l’artisan qui va passer du temps sur le projet), on discute du prix et des finitions. J’ai par exemple choisi de ne pas répliquer les décorations à l’eau forte présente sur une grande partie de l’armure. Par contre, le “cordon” du bord des pièces (l’aspect tressé que l’on peut notamment voir sur les pièces d’épaule) sera présent.

Mais l’armure ne se porte pas toute seule ! Elle repose sur un vêtement légèrement rembourré, qui aidera également à encaisser les chocs. Il y a également de la maille à prévoir, pour protéger les endroits non recouverts par l’armure. Enfin il faudra également prévoir une paire de chaussure d’époque.

Et ce sera la seconde étape de ce projet…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s