Lire Paulus Hector Mair

Paulus Hector Mair est un haut fonctionnaire de la ville d’Augsbourg du milieu du XVIe siècle. C’est un amateur d’escrime et il est le commanditaire du plus gros livre d’armes qui nous soit parvenu. Produit en trois exemplaires, en allemand, en latin et dans une version bilingue, le livre sera très onéreux à produire. La version latine, dont les dessins sont rehaussés d’or et d’argent, a coûté la somme formidable de 800 florins. Pour réaliser cette entreprise, Paulus Hector Mair détourna les fonds de la ville, ce qui conduisit à sa mise à mort par pendaison en 1579.

Continue reading

La lance dans le combat en armure, Partie 2 : L’usage du bouclier

Dans le duel judiciaire en armure représenté dans les sources allemandes, il arrive parfois que les combattants aient en plus de leurs armes de bases (la lance, l’épée et la dague), un bouclier. Cet article passe en revue son utilisation et la manière dont il modifie le combat et fait suite à la première partie.

Continue reading

L’épée seule et l’épée dague de Paulus Hector Mair

L’épée seule, que l’on appelle aussi épée de côté, est une arme utilisée de la fin du XVe siècle à la fin du XVIe siècle, où elle se transforme progressivement en rapière. C’est une arme qui a été décrite dans de nombreux traitsé, dont l’école bolonaise a sûrement constitué à la majorité du corpus. C’est peut-être dans les Collectanea de Pietro del Monte, en 1509, que l’on trouve le maniement de l’épée seule couché sur le papier pour la première fois. Mais les premières œuvres majeures sont sans doute l’Opera Nova d’Antonio Manciolino et l’Opera Nova Achille Marozzo, publiés respectivement en 1531 et 1536. Beaucoup d’autres traités suivront, essentiellement italiens, un peu espagnols, un peu français mais très peu de textes allemands. Le plus remarquable à ce sujet est la partie consacrée à l’épée seule du Discours détaillé sur l’art de l’escrime de Joachim Meyer, imprimé en 1570. Cependant ce n’est pas le premier allemand à avoir écrit sur le sujet.

Continue reading

Étudier la faux de Paulus Hector Mair

À la suite de la publication de la traduction de la faux de Paulus Hector Mair, il a semblé judicieux de l’accompagner d’un petit article. Celui-ci a pour vocation d’apporter quelques clés de compréhension sur l’arme et la façon de lire l’auteur, mais également sur la façon de créer un jeu avec cette arme unique et exotique qu’est la faux.

Continue reading