Le dussack de Joachim Meyer, Partie 11 : Le Veilleur

La première garde dont Joachim Meyer décrit les pièces est la garde haute, aussi appelée garde du Veilleur. Elle est l’équivalent de la garde du Jour de l’épée longue, et suivant la même logique, c’est depuis celle-ci que sont envoyés les coups de dessus.

Continue reading

Le dussack de Joachim Meyer, Partie 10 : Changements de cible et feintes

A plusieurs reprise dans la partie sur le dussack, Joachim Meyer insiste sur l’importance de savoir ramener les frappes. Il s’agit la plupart du temps de changer la cible d’une attaque en cours de route, notamment quand on s’aperçoit que l’adversaire bouge son arme pour parer. Comme il le dit lui-même, il s’agit de la base des feintes.

Continue reading

Le dussack de Joachim Meyer, Partie 9 : Travail au fer

La plupart des coups et des parades se terminent par la rencontre de l’arme avec celle de l’adversaire : c’est ce qu’on appelle le liage. Dans celui-ci le combat fait appel à d’autres mécanismes et perceptions. L’utilisation du fort et du faible, la gestion de la fermeté ou de la souplesse du contact de la lame vont être les clés de cette partie de l’affrontement.

Continue reading

Le dussack de Joachim Meyer, Partie 5 : Travail avec les coups principaux

Après avoir décrit les gardes et le lien qui les relie aux frappes, Joachim Meyer présente une série d’exemples sur la manière de donner les quatre coups principaux. Ces différents exercices enseignent à la fois les différentes manières de frapper et de se déplacer, ce qui constitue la base de l’escrime au dussack, mais aussi de l’épée seule.

Continue reading

Le dussack de Joachim Meyer, Partie 3 : Déplacements et Distance

Les armes à une main occupent le livre 2 du Discours détaillé sur l’art du Combat de Joachim Meyer. Le dussack et l’épée seule y sont enseignés l’un après l’autre et cela n’est pas un hasard. Ces deux armes sont très proches dans leur maniement, et cela se retrouve dans la manière de se déplacer et de placer en face de l’adversaire.

Continue reading

Le dussack de Joachim Meyer, Partie 2 : Divisions de l’adversaire et de l’arme

Contrairement à l’épée longue et à l’épée seule, Joachim Meyer de parle pas spécifiquement des divisions de l’arme dans la partie sur le dussack. En effet celles-ci sont les mêmes que pour l’épée longue, et sont donc déjà connues lorsque l’on arrive sur les armes à une main. Voici malgré tout un article pour ceux qui prendraient le train en marche !

Continue reading